top of page

Sophrologie : origine, définition, principes et bienfaits


Mis au point en 1960 par le Dr Alfonso Caycedo, la sophrologie est une synthèse de techniques de relaxation. Si elle permet d’atteindre une profonde détente physique et psychique, elle suscite encore bon nombre d’interrogations. Décryptage de cette méthode permettant de re(trouver) l’harmonie.


La sophrologie est une technique qui agit sur le corps, le mental et les émotions. Basée sur la respiration et la relaxation, elle aide notamment à reprogrammer des schémas négatifs - comme de mauvaises habitudes ou des comportements toxiques à répétitions - qui perturbent l’équilibre de vie. Mais qui est réellement concerné par cette pratique ? Quelles problématiques peut-elle traiter ?

Combien coûte une séance de sophrologie ? Voici tout ce que vous devez savoir à ce sujet.


L’origine de la sophrologie


Du grec “sôs” (équilibre, harmonie), “phren” (conscience) et “logos” (étude), la sophrologie a été fondée en 1960 par le Dr Alfonso Caycedo, spécialiste en neuropsychiatrie. Son objectif ? Utiliser une approche médicalisée pour améliorer la qualité de vie de ses patients et les aider à retrouver un certain équilibre.


Pour cela, il décide de s’inspirer de l’hypnose, de la phénoménologie et de techniques orientales comme le yoga ou le zen, puis dépose, dès 1992, le terme de "Sophrologie Caycédienne".


Depuis cette date clé, différents courants de sophrologie se sont succédés, avec toujours une même volonté : proposer une profonde détente physique et psychique, en s’appuyant sur des exercices de relaxation basés sur la respiration et des exercices de visualisation d'images positives.


La définition de la sophrologie


La sophrologie est une technique psycho-corporelle qui s’inspire de l'hypnose mais également de techniques orientales comme le yoga, le zen ou encore le Tummo.


Très utile pour combattre le stress, la sophrologie induit chez le patient un état de semi-conscience et vise par les différents exercices qu’elle propose, à résoudre de nombreux problèmes.

En rétablissant l’harmonie entre le corps et le mental, elle permet ainsi au patient de développer sa propre conscience et de (re)mobiliser ses pensées et ressources.


Les principes de la sophrologie


La sophrologie se base sur quatre grands principes fondamentaux :

  • Le principe d'action positive : elle consiste à concevoir les évènements d'une façon positive, afin d'en tirer tout le bénéfice possible.

  • Le principe du schéma corporel comme réalité vécue : il s'agit de l'intégration du schéma corporel dans la conscience. Le patient doit alors renouer avec ses sensations physiques.

  • Le principe de réalité objective : il s’agit d’un état de "conscience modifiée" entre veille et sommeil. Or, c’est cet état qui permet précisément au patient de prendre du recul.

  • Le principe « d'adaptabilité" : les objectifs du patient sont découpés en « étapes » et ajustés au fur et à mesure de l’accompagnement.


À qui s'adresse la sophrologie ?

La sophrologie s’adresse à tous : les adultes, les femmes enceintes, les adolescents et les enfants. Cette pratique s’adapte parfaitement aux besoins de chacun, qu'ils soient physiques, psychologiques ou émotionnels.


Bon à savoir : si la sophrologie se pratique souvent de manière individuelle, elle peut aussi se vivre en couple ou en groupe.



Les bienfaits de la sophrologie


Sommeil, grossesse, infertilité, troubles du comportement, addictions, amélioration de la concentration… Les champs d'application de la sophrologie sont très vastes :

  • Sur le sommeil. La sophrologie permet de mieux gérer les émotions et le stress au quotidien. De fait, le sommeil - et les troubles qui y sont liés - s’en trouvent améliorés.

  • Sur le stress et l’anxiété. La sophrologie s’avère être un excellent outil pour apprendre à gérer son stress et ses émotions. Si l’apaisement est souvent instantané, plusieurs exercices permettent de prolonger cette sensation dans son quotidien.

  • Sur l’estime de soi. La sophrologie favorise le « lâcher-prise », contribue au développement d’une meilleure connaissance de soi et fait gagner en stabilité émotionnelle.

  • Sur la préparation mentale. Prendre la parole en public, témoigner lors d’un mariage ou exceller lors d’une compétition sportive… Ces événements, sources de stress, peuvent être préparés au mieux mentalement et physiquement grâce à la sophrologie.

  • Sur la gestion de la grossesse. En aidant la femme enceinte à mieux vivre tous ses changements corporels mais aussi à dépasser ses angoisses liées à la grossesse ou à l’accouchement, la sophrologie s’avère être un formidable outil d’accompagnement.

  • Sur la gestion de la douleur liée à une pathologie ou à son traitement. La sophrologie aide à se détourner de sa douleur grâce au pouvoir des pensées positives. Elle aide ainsi à rétablir un certain bien-être émotionnel.

  • Sur la reconstruction physique. La sophrologie favorise le rétablissement physique et la reconstruction cellulaire à l’aide d’exercices ciblés. Il n’est d’ailleurs pas rare que les sportifs se servent de cet outil pour performer.

  • Sur la gestion des phobies, addictions et pulsions. La sophrologie aide à se débarrasser de ces comportements pathologiques et à retrouver le contrôle de ses pensées. Mais elle vient toujours en complément d’un suivi médical et psychologique adapté.


Comment se déroule une séance de sophrologie ?

Chaque séance repose sur les mêmes bases fondamentales : le relâchement corporel, la détente mentale et la visualisation positive. La séance de sophrologie, personnalisée en fonction des besoins du patient, se décompose ensuite en 3 temps.


  • Le dialogue pré-sophronique (15-20 minutes). Il s'agit du moment d’accueil et d’échange entre le patient et le sophrologue. Lors de cet échange, le patient expose les raisons pour lesquelles il souhaite faire appel à la sophrologie et répond aux questions que le praticien pose à propos de son état de santé, de son environnement ainsi que de ses habitudes. Ce temps d'échange permet au sophrologue d'évaluer les besoins et les attentes du patient vis à vis de sa problématique. Si une première séance a déjà eu lieu, ce moment permet au sophrologue de faire le point sur ce qu'a mis en pratique le patient entre les deux rendez-vous et ainsi, évaluer ses progrès.

  • La sophronisation (20 minutes). C'est la partie la plus cruciale de la séance, durant laquelle le patient devient acteur de sa prise en charge. En position debout ou assise, les yeux fermés, il entame des exercices de relaxation dynamique. Il s'agit de respirations et de mouvements corporels permettant de relaxer le patient avant d’entamer la seconde phase : la sophronisation. Assis ou allongé, les yeux fermés, le patient visualise des images, guidé par le son de la voix du sophrologue, lui permettant de travailler sur la problématique soulevée en début de séance.

  • Echange et partage. Il représente le temps d’écoute et d’expression des ressentis du patient, de son vécu durant la pratique. Ce moment permet d’intégrer la séance et ses bénéfices, tout en orientant les patient pour les séances futures. Cet échange clôture la séance et dure une quinzaine de minutes.


A l’issue de la première séance, un protocole sur-mesure est établi afin de répondre précisément et de façon personnalisée à la problématique du patient. L’idéal étant de mettre en place un protocole sur plusieurs séances afin d’atteindre les objectifs et de pérenniser les résultats obtenus.


Combien de temps dure une séance ?


Il faut prévoir en moyenne 1h15 - 1h30 pour la première séance de découverte et 45 min-1h pour les séances suivantes.


Où se pratique la sophrologie ?


La sophrologie se pratique aussi bien en cabinet, qu'à domicile ou en télé-consultation.


Combien coûte une séance de sophrologie ?


Il faut compter 60 euros pour une séance individuelle, 90 euros pour une séance couple, 100 euros pour une séance famille et 120 euros pour une séance groupe.




Commentaires


bottom of page